Kashin-Beck Disease Fund asbl

Étudier les causes de la maladie de Kashin-Beck (KBD) et mettre en application un programme de prévention et de soutien aux populations tibétaines contaminées.

Suivi par Donorinfo depuis: 
2010

6, rue de l'Aunée
6953
Forrières
+32/084 46 83 47

Objectif(s)

Identifier les causes exactes de la maladie de Kashin-Beck (KBD), trouver des solutions durables et implémenter des programmes appropriés et surtout pérennes pour prévenir la maladie, et ainsi protéger les générations futures des zones à risque, principalement situées sur le plateau Tibétain, de contracter la maladie.

Activités

Le projet a débuté grâce à Médecins Sans Frontières (MSF) en 1992. En 2002, MSF choisit de se retirer. L’asbl Kashin-Beck Disease Fund voit le jour pour continuer le projet. Aujourd’hui, elle travaille dans un peu plus de 100 villages, comprenant 25 000 personnes dont 5 000 enfants.

La maladie de Kashin-Beck (KBD), connue aussi sous le nom de « Maladie des Gros Os », est certainement l’une des maladies les plus orphelines. Cette pathologie détruit les cartilages et entraîne des retards de croissance, des douleurs chroniques et des déformations au niveau des articulations. Les premiers signes apparaissent vers l’âge de 4-5 ans se traduisant, dans les cas les plus sévères, par un nanisme prononcé et donc un handicap physique à vie.

À l’heure actuelle, aucun traitement n’existe et les causes exactes de la maladie restent encore incertaines. Cependant, certains facteurs de risque ont déjà été identifiés : une carence nutritionnelle en vitamines et nutriments et la contamination fongique des céréales.

KBDF se concentre sur deux activités principales (la recherche des causes de la maladie et la mise en place des programmes de prévention suivant les résultats obtenus) et tente de mettre en place, dans les régions endémiques, des solutions de prévention durables et appropriées, se déclinant en différents programmes :

  • Nutrition des enfants: Des visites, style O.N.E, sont organisées afin de surveiller la croissance des enfants de 0 à 5 ans, ainsi que distribuer des suppléments en vitamines D et carbonate de calcium à ces enfants. La vitamine D est également distribuée aux mères allaitantes et aux femmes enceintes.

 

  • Diversification alimentaire: Pour diversifier et améliorer l’alimentation des villageois et plus particulièrement celle des enfants, des activités pour fournir des légumes frais (serres & banques de semences), des fruits (vergers) et plus de lipides (huile de colza) sont mises en place.

  • Mycologie: La contamination fongique des céréales est l’une des hypothèses étiologiques possibles du KBD, et rend l’orge, principale nourriture de ces populations, impropre à la consommation. Pour l’éviter, KBDF met en place des solutions pour désinfecter les semences avant la plantation, ainsi que pour assurer un meilleur séchage et stockage des grains.

  • Gestion des déchets: Ce projet n’est pas directement lié à la prévention de la maladie, mais contribue à l’amélioration des divers problèmes de santé publique dans ces villages, où la notion de gestion de déchets était, jusqu’il y a peu, totalement méconnue. KBDF essaye de conscientiser les villageois au tri sélectif en construisant des centres de collecte de déchets.

  • Formation: Des sessions de formation sur la nutrition, la santé, la gestion des serres/banques de semences…, en relation directe ou indirecte avec les projets mis en place par KBDF, sont organisées dans le but de rendre les autres programmes efficaces et surtout pérennes.

Besoins concrets

Soutien financier:

  • construction de serres: 60.000 € /an/200 serres

  • provision de vitamines D et de carbonate de calcium: 12.000€/an

  • semences de légumes: 10.000€/an

  • pressoirs à huile: 12.000€/an (5 pièces)

Volontaires en Belgique

  • Récolte de fonds

  • Traductions: FR-NL, anglais-chinois

Fiche établie par Donorinfo - dernière modification : 12/07/2016