11.11.11: solidarité transfrontalière

Au cours des derniers mois,  notre attention s'est naturellement concentrée sur ce qui se passait près de chez nous. Cependant, dans les pays où la prospérité et la sécurité sociale font sont balbutiantes, une pandémie frappe deux fois plus durement. À l'aide d'une campagne choc, 11.11.11 a attiré l'attention du public sur ce constat Kevin McMullan, chef du département des campagnes et des communications au 11.11.11, nous en dit plus.

Le pouls des organisations partenaires et membres

"Notre champ d'action est en dehors de l'Europe. Lorsque le coronavirus a frappé, nous avons d'abord voulu savoir quel impact aurait la pandémie dans les pays où nous travaillons. Nous avons eu des contacts intensifs avec nos organisations partenaires à ce sujet. De nombreux partenaires se sont lancés pour faire face à la crise. Par exemple, les organisations dans les camps de réfugiés d'Idlib fournissent désormais des kits d'hygiène aux réfugiés.

Une autre préoccupation concernait nos organisations membres en Belgique. 11.11.11 est une organisation faîtière composée de dizaines de petites et grandes ONG. Certains d'entre eux, comme Broederlijk Delen, avaient prévu de grandes campagnes de financement au cours des derniers mois. Elles ont été sérieusement impactées par la crise sanitaire. Nous sommes bien sûr très préoccupés par cela. "

300 organisations pour la solidarité

‘Nous avons donc lancé une campagne. Le message est le suivant: la solidarité fonctionne aujourd'hui en Belgique. Mais regardez aussi au-delà des frontières: restez solidaire avec les personnes les plus vulnérables de notre planète. "Le virus corona ne connaît pas de frontières, la solidarité non plus" est notre slogan.

La vidéo a été réalisée en deux langues pour être partagée nationalement. Le clip a été bien diffusé et très bien vu. Finalement, une large coalition de 300 organisations a signé l'appel. Les politiciens nous ont également contactés à la suite de la campagne. Nous avons réussi à nous présenter comme un partenaire de discussion pour tout un secteur. Nous en sommes très satisfaits. "

Comment 11.11.11 envisage cet automne ?

"Nous n'avons aucune idée de ce qui sera possible cet automne et de ce qui ne le sera pas pour notre campagne annuelle. Nous travaillons donc actuellement sur tous les scénarios possibles. Nous pensons à des codes QR imprimés sur des papiers pour les bénévoles qui feront une action de porte à porte. Les gens peuvent ensuite les scanner pour faire un don sans espèces.

Autre exemple: nous recherchons si nous pouvons proposer un quiz en ligne auprès du secrétariat du 11.11.11. De cette façon, le quiz annuel du 11.11.11 pourra se dérouler comme d'habitude, même s'il n'est pas possible de rassembler 200 personnes dans la salle paroissiale locale. "

Que réserve l'avenir?

"Nous voyons surtout de nombreuses conséquences à long terme. Cependant, en Europe et en Belgique, nous avons un filet de sécurité, mais dans la plupart des pays du monde, une journée de non-travail signifie également une journée sans revenu. Vous ne pouvez pas simplement résoudre les drames sociaux qui en découlent. Nous espérons que nous travaillerons longtemps sur les conséquences de cette crise. "