Soutenez cette ONG catholique de solidarité internationale

Suivi par Donorinfo depuis: 
2012

Mission sociale

ONG catholique belge de solidarité internationale, Entraide et Fraternité défend une société mondiale juste et égalitaire en appuyant la réalisation de projets de développement définis en partenariat avec des associations locales des pays du sud (Afrique, Asie, Amérique latine et Caraïbes) et en menant des actions de sensibilisation et de plaidoyer en Belgique francophone et germanophone.

 

Burundi Entraide et Fraternité

Que fait Entraide et Fraternité dans le Sud ?

Selon Entraide et Fraternité, le changement ne dure que s’il vient des populations locales. La priorité est donnée aux projets porteurs de changement avec une participation locale forte ainsi qu’aux initiatives qui s’attaquent aux causes de la pauvreté et de l’injustice.

Entraide et Fraternité s’inscrit dans une complète logique de partenariat. Les populations sont au centre des projets, au centre du changement car elles sont les premières concernées et les premières actrices de ce changement. C’est la condition indispensable pour faire tourner la terre plus juste. Entraide et Fraternité n’envoie pas de coopérants sur place.

 

En 2018, Entraide et Fraternité a soutenu des projets de 62 associations locales dans 15 pays du sud, dans le cadre de quatre programmes.

 

  •  Droit à l’alimentation : ce programme est le plus important, il  soutient l’agriculture familiale durable dans 9 pays (RD Congo, Brésil, Burundi, Guatemala, Haïti, Madagascar, Nicaragua, Philippines, Rwanda). La Coopération belge au développement soutient une grande partie du programme « souveraineté alimentaire pour tous (2017-2021) » qui cherche à diversifier davantage les revenus des paysans, à faire face aux effets du changement climatique, à rassembler les paysans en coopératives et à faire valoir leurs droits face aux autorités.

À titre d’exemple, en 2018 :  

 Au Burundi, l’OAP (Organisation d’appui à l’autopromotion) a débuté un chantier colossal : la construction dans la province de Bujumbura rural d’un centre de formation aux nouvelles techniques agricoles durables. Ce centre a pour mission de lutter contre l’insécurité alimentaire et la sous-alimentation qui touchent plus de la moitié des paysans de cette région. 556 975 personnes en bénéficieront. Découvrez ce programme en images.

Au Nicaragua, AVODEC, FODA et LA CUCULMECA ont accompagné 26 associations de base communautaires dans la région aride de Jinotega, à l’est de la capitale Managua. Gestion de l’eau: installation de neuf systèmes d’irrigation réduisant pour les femmes l’effort physique nécessaire pour déplacer l’eau, réhabilitation et construction de puits personnels bénéficiant à 39 personnes, installation de compteurs afin de gérer l’eau pour la consommation et l’agriculture de manière durable… Formation de 199 femmes et 120 hommes à l’agroécologie et aux techniques de prévention des effets du changement climatique (utilisation de semences plus résistantes, diversification des cultures…). 19 microentreprises (lait, animaux, boulangerie…) ont aussi été créées par 43 femmes et jeunes afin de faire face au manque de débouchés en termes d’emploi. Enfin, 41 femmes ont pu acquérir une terre à cultiver.

 

  •  Droits des enfants : Parce que les enfants sont les adultes de demain, Entraide et Fraternité leur dédie un programme spécifique pour mettre en valeur leurs droits encore trop souvent bafoués. Ce programme est construit autour de l’expression de leurs besoins et de leur participation au changement de leurs conditions de vie.

 À titre d’exemple, en 2018 :

Au Pérou, Kallpa a renforcé les comités de vigilance dans trois communautés des bidonvilles de San Juan de Lurigancho, dans la banlieue de Lima. Composés pour chacun de 5 dirigeants et de 5 agents de protection (tous élus par la communauté), leur mission est de veiller à ce que 184 enfants accèdent à une nutrition saine, aux services de santé, d’éducation, de loisirs et de protection. À Cajamarca, la maison d’accueil de Chibolito permet aux enfants vivant dans la rue de trouver un refuge où dormir, se laver et se nourrir. Chibolito a également organisé des ateliers de menuiserie, d’artisanat et de cuisine à destination d’une trentaine d’adolescents afin de leur fournir des compétences et capacités nécessaires pour trouver une source de revenus, mais aussi reprendre confiance en soi.  35 enfants (18 filles et 17 garçons) exclus du système scolaire officiel (pour comportements inadaptés, absences…) ont pu, grâce à l’école Yakapacha dirigée par Chibolito, accéder à une éducation adaptée à leur rythme ainsi qu’à des activités de loisirs.

 

  • Droits civils et politiques : Entraide et Fraternité soutient des associations de la société civile dans leur combat toujours plus pertinent pour faire entendre et respecter la voix des plus faibles et dans leur opposition à la criminalisation des mouvements sociaux.

 À titre d’exemple, en 2018 :

Aux Philippines, LAHRA (Alliance des défenseurs des droits de l’homme de Lanao) a multiplié les actions afin d’aider les personnes ayant subi des violations de leurs droits à avoir accès à la justice. Un comité local de défense des droits humains composé de 40 personnes a notamment été mis en place grâce à LAHRA. Un véritable succès de mobilisation des communautés de base pour leurs droits. Plusieurs dizaines de personnes déplacées suite aux combats à Marawi ont déjà pu bénéficier du travail de ce comité (obtention d’une aide au relogement, à une assistance alimentaire…).En collaboration avec le Barreau des Philippines, LAHRA a soumis aux autorités judiciaires locales 125 dossiers de personnes ayant subi des violations de leurs droits humains suite aux combats à Marawi (pillage des maisons des personnes déplacées, meurtres, cas de tortures…). Étant donné le contexte actuel, il est cependant peu probable que les cas les plus sensibles obtiennent justice. Il reste toutefois très important de documenter les différents abus afin que les crimes ne restent pas impunis, une fois que le contexte devenu plus favorable.

 

  • Initiatives citoyennes de solidarité internationale : Les initiatives citoyennes de solidarité internationale sont des projets d’aide internationale soutenus par des groupes de citoyens. Ces groupes décident de s’associer à Entraide et Fraternité afin de renforcer l’impact de leur soutien aux organisations locales.

 À titre d’exemple, en 2018 :

En République Démocratique du Congo, à Bukavu, la capitale de la province du Sud-Kivu, le projet Wazee Wetu (WAWE) vise à améliorer les conditions de vie et de prise en charge des personnes âgées dans la région de Bukavu à travers trois grands axes : médical, économique et social. Des milliers de personnes âgées ne bénéficient pas d’un système de retraite et se retrouvent souvent sans ressources, leurs familles n’ayant pas les moyens de les prendre en charge. En 2018, WAWE est tout d’abord venu en aide à plus de mille personnes âgées malades (apport de médicaments, soins kiné…) et a aidé à l’inscription de presque 100 personnes âgées à une mutuelle de santé. Une dizaine de maisons ont aussi été réhabilitées pour accueillir des personnes sans abri.  WAWE a distribué 248 animaux et créé 7 champs communautaires où 220 personnes âgées encore actives peuvent cultiver de quoi subvenir à leurs besoins en nourriture. Pour favoriser leur indépendance économique, WAWE appuie aussi des groupes à développer des activités génératrices de revenus (production de savons, fabrication de sacs à main...).

 

 Que fait Entraide et Fraternité en Belgique ?

  • Information et sensibilisation

 Entraide et Fraternité invite à la construction d’une société mondiale solidaire, en particulier lors de la campagne du carême de Partage. Cette campagne est un temps privilégié d’information et de sensibilisation aux réalités des pays du sud et aux causes de la pauvreté. Les fonds récoltés par Entraide et Fraternité pour soutenir les projets dans les pays du sud émanent principalement de cette campagne, mais également de cofinancements publics ainsi que d’appels aux dons effectués via des mailings réguliers tout au long de l’année.

 

  •  Plaidoyer 

Entraide et Fraternité interpelle les autorités politiques et le public sur des enjeux aussi importants que le droit à la souveraineté alimentaire, l’accès à la terre ou au crédit, la défense de la justice sociale et climatique, la lutte contre la spéculation financière, l’égalité entre les femmes et les hommes ou encore le développement de l’économie solidaire. 

 Plus d’informations dans le rapport annuel

Entraide et Fraternité est associée à  Action Vivre Ensemble

Comment pouvez-vous aider ?

Entraide et Fraternité a besoin de vos dons pour :

  • favoriser l’accès à la terre des familles engagées dans l’agriculture familiale durable (Philippines)
  • octroyer des microcrédits, outils et semences aux paysans (Nicaragua)
  • aménager des sources et réaliser des adductions d’eau potable (Burundi)
  • scolariser des enfants de la rue (Pérou)
  • apporter un soutien en formation, en stockage de récoltes et d’entreposage de machines agricoles communautaires (Philippines)

Entraide et  Fraternité a besoin de volontaires en Belgique :

  • Administration, secrétariat, réception
  • Lors de campagnes et d’événements : aide logistique, aide à l’animation (information, sensibilisation) et à la récolte de fonds
  • Participation en tant que joggeur aux 20 km de Bruxelles (dernier dimanche de mai) et en tant que cycliste au Solidarity Bike (32 ou 100 km à vélo dans la région des Lacs de l’Eau d’Heure, le premier dimanche d’octobre) au profit des projets dans les pays du sud
  • Relecture et corrections orthographiques de textes en ligne ou avant impression
  • Traduction
  • Webmastering et technologies de l’information et de la communication

Mise à jour 2019

Fiche établie par Donorinfo - dernière modification : 02/10/2019